Genève


Les vignes genevoises et le Léman


Genève est le quatrième canton viticole de Suisse. Il s'agit du canton avec la plus forte densité viticole du pays. Il bénéficie d'un relief doux et est caractérisé par une immense diversité des cépages plantés. Genève est également le premier canton à avoir introduit en 1988 un règlement sur les appellations d'origine contrôlée dont les premières apparitions virent le jour en 1984.


Ses Régions

On distingue trois sous-régions différentes dans le vignoble genevois. La plus vaste est appelé Mandement et est située sur la rive droite. Elle s'étend de la frontière vaudoise jusqu'au Rhône. Deux tiers du vignoble se trouve dans cette région. Les communes viticoles sont pour n'en citer que quelques unes sont Satigny, Russin, Dardagny et l'enclave de Céligny, Peney, Peissy. La vigne y est cultivée en pente douce, orientée sud et est protégée de la bise qui souffle sur le Plateau grâce au massif du Jura.

La zone intermédiaire se situe entre l'Arve et le Rhône. Au pied du Salève, le sol se veut plus calcaire et donc produit des vins avec un caractère minéral prononcé. Les principaux villages sont Bernex, Lully, Sézenove et Soral.

La troisième régions se trouve entre la rive gauche du Lac Léman, l'Arve et la frontière française. Les villages viticoles de cette région sont Cologny, Choulex, Jussy, etc. Le microclimat causé par les courants thermiques venant des Alpes dont cette région jouit favorise la création d'arômes.


Les vignes Rive gauche à Genève


Son Climat

Le vignoble bénéficie d'une belle exposition au soleil grâce aux larges horizons qui permettent que le soleil se lève tôt et se couche tard.

Les montagnes voisines, telles que le Jura, le Salève, les Voirons, les Alpes et le Vuache jouent un rôle non négligeable et influencent le climat en détournant les nuages qui viennent de l'ouest. Cela permet également de bénéficier de faibles précipitations.

Les microclimats jouent un rôle important. Les parcelles protégées de la bise sont privilégiées. Les vignes à proximité du lac, ainsi que les hauts côteaux de Satigny grâce à leurs sols qui se réchauffent vite au printemps et où l'air froid ne s'accumule pas, sont protégées du gel.


Les vignes à Choulex (Genève)


Ses Sols

Genève bénéficie de typologies de sol très diverses. 20 à 30% du sol est généralement composé d'argile. Les terres sont donc ni très légères, ni très lourdes.

Selon la commune, les sols peuvent être composés de calcaire, de plus d'argile, de limon ou être plus ou moins graveleux et filtrants. Par exemple, le coteau de Lully a une forte proportion de calcaire et d'argile, tout comme le village de Peney. Dans le Mandement, les sols des régions à proximité du Jura contiennent parfois plus de 30% d'argile. D'autres coteaux sont dotés d'un limon issu de molasse. Entre l'Arve et le lac, les sols sont plus graveleux et filtrants.


Ses Cépages

Le vignoble genevois est planté majoritairement en cépages rouges.

Le plus répandu est le Gamay. Ce cépage a longtemps souffert d'une image peu qualitative, mais jouit maintenant d'une image favorable grâce à son rendement limité et à de magnifiques bouteilles le mettant en valeur et où sa vigueur est maîtrisée.

On trouve ensuite du Pinot Noir, du Gamaret, du Garanoir, du Merlot, de la Syrah, du Cabernet Franc et du Cabernet Sauvignon.

Au niveau des vins blancs, le Chasselas est le cépage le plus planté. Viennent ensuite le Chardonnay, le Sauvignon Blanc, le Pinot Blanc et l'Aligoté et le Gewürztraminer. L'intérêt se porte également sur le Scheurebe, croisement de sylvaner et de riesling.


Le village viticole de Satigny (Genève)