Pourquoi dit-on que le Riesling-Sylvaner n'est pas du Riesling-Sylvaner ?


19 Jun
19Jun

Riesling-Madeleine Royale, Müller-Thurgau, ou Riesling-Sylvaner : Quelle est la vérité sur ce cépage emblématique de la Suisse Alémanique ?
Vous ne tomberez plus dans le piège après la lecture du 
livre de José Vouillamoz intitulé « Cépages Suisses – Histoires et Origines » aux Éditions Favre. Une véritable référence détaillée et précise, que nous vous conseillons vivement ! 

Quelle est la vérité sur le Müller-Thurgau ou Riesling-Sylvaner ?

En 1882, le professeur en viticulture Hermann Müller, originaire de Thurgovie créé en Allemagne le cépage Müller-Thurgau, croisement entre Riesling et Madeleine Royale. On utilisera ensuite le nom erroné de Riesling-Sylvaner en Suisse.

En Thurgovie, on est fier que le nom du canton soit porté par le cépage blanc emblématique de Suisse Alémanique, alors on conserve le nom de Müller-Thurgau. D'autres vignerons préfèrent la dénomination de Müller-Thurgau pour l'export en Allemagne de leurs vins. Oui le vin Suisse s'exporte ! Les deux noms coexistent, même si l'un d'eux est inexact.


Et c'est même encore plus compliqué que ça en réalité !

On pourrait penser qu'aucun cépage n'est vraiment un croisement Riesling-Sylvaner, que c'est juste une dénomination inexacte du Riesling-Madeleine Royale (ou Müller-Thurgau). En réalité ce croisement existe, et porte le nom de Sylvaner-Riesling. Beaucoup moins connu et planté que le Müller-Thurgau. Et d'ailleurs, Sylvaner-Riesling et Müller-Thurgau ont aussi étés croisés pour donner un autre cépage : le Bacchus.

Du côté des vins

Le Riesling-Sylvaner est un grand classique de Suisse Alémanique. Parfois il surprend les non-initiés par sa légéreté et sa simplicité, cependant il est un formidable vin d'apéritif.


Notre Müller-Thurgau :Müller-Thurgau de Schaffhouse


Sources :

Commentaires
* L'e-mail ne sera pas publié sur le site web.